quaesitio

Quelques réflexions autour du Lëtzebuerger Juristendag


A l’occasion du Lëtzbuerger Juristendag aujourd’hui (sur lequel je reviendrai), où il était aussi question du contrôle juridictionnel des droits fondamentaux par la Cour européenne des droits de l’homme dans l’exposé de Marc Jaeger [1], Président du Tribunal de Première Instance de l’Union européenne, il faut souligner les extraordinaires défis qui attendent Dean Spielmann, le nouveau président de la CEDH, avec notamment deux grands chantiers:

  1. la crise à laquelle est confrontée la CEDH du fait du refus du Royaume-Uni de se conformer à l’arrêt Hirst de 2005 reconnaissant le droit de vote aux détenus [2];
  1. les réticences de l’Union européenne à devenir membre de la CEDH et à se soumettre au contrôle juridictionnel en matière de droits de l’homme de la CEDH [3].

Bonne chance et bon courage à Dean Spielmann!

_______ ▼_f o u s s n o t e n _ ▼ _____________________________________________________
  1. Voir le compte-rendu en français de son interview au Luxemburger Wort du 27 novembre 2012: www.europaforum.public.lu/fr/actualites/2012/11/cjue-jaeger/index.html []
  2. combatsdroitshomme.blog.lemonde.fr/2012/11/02/cedh-une-physionomie-juridictionnelle-renouvelee-pour-des-defis-europeens-persistants/; www.lemonde.fr/europe/article/2012/11/20/sept-annees-de-crise-entre-la-cedh-et-la-grande-bretagne_1793091_3214.html ;www.lemonde.fr/europe/article/2012/11/20/droit-de-vote-des-detenus-londres-doit-s-executer_1793090_3214.html?xtmc=spielmann&xtcr=2 []
  3. www.das-parlament.de/2012/44-45/EuropaWelt/41249947.html []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *