quaesitio

Le Huron (11) Les défilés


lehuron2013Il ne reste plus que quelques semaines pour les candidats de se montrer sous un jour favorable aux guerriers qui ont leurs croix dans les poches. Ils sont là où se passent des choses, surtout s’il y a des caméras et des photos. Il est indiqué d’arriver en tenue légère pour apparaître jeune et dynamique, d’avoir le col ouvert et le sourire permanent.

Ainsi les guerriers ont pu admirer un chef de la tribu noire se rendre dans une forêt profonde pour admirer des enfants en train de gratter la terre pour trouver les restes d’un ancien empire disparu depuis longtemps. Il y a quelques semaines déjà que des chefs de village et des guerriers de la salle richement décorée avaient visité la même forêt et les mêmes gratteurs de terre. Mais la gazette noire aime les chefs de la tribu noire et ne cesse de les montrer.

Récemment encore un autre chef noir occupé à protéger les plantes, les bestioles, l’eau, la terre et l’air a permis à des centaines de grenouilles vertes de retrouver la liberté. Ensuite il a entraîné à l’extrémité boréale du pays le chef de la salle richement décorée qui a une clochette et qui aime beaucoup se montrer aux simples guerriers ainsi que des tas de guerriers de cette même salle pour les faire monter sur des céléripèdes jusqu’à une caverne profonde où nichent des centaines de chauves-souris et où personne ne peut entrer.

Un autre chef noir préposé à édifier des tipis a posé une nouvelle fois la première pierre d’un très grand tipi pour toutes sortes de scribes de tous les pays du continent. Poser la première pierre signifie que l’on veut montrer à tout le monde qu’on a la ferme intention de commencer vraiment à faire un travail. Ce tipi pas encore commencé a été déjà commencé une fois il y a des années et jamais vraiment commencé depuis. C’est  un de ces miracles que seules les élections peuvent produire de voir enfin les chefs décidés à commencer un travail et le montrer publiquement.

La cheffe rouge préposée au dressage des enfants apparaît souvent devant de grands tipis pour couper des rubans, faire des discours et déclarer ouverts ces tipis utilisés à enferme les petis  pour leur apprendre à lire, à écrire, à calculer et à dire merci. Parfois ces tipis ne sont pas encore commencés, on ne pose alors  que la première pierre pour montrer qu’on va bientôt commencer vraiment à construire. D’autres tipis sont à moitié terminés, mais il est utile de montrer aux guerriers avant la distribution des croix qu’ils vont bientôt être terminés grâce au dynamisme des chefs et sous-chefs de village. Ces chefs de village aiment à se montrer avec les chefs du château pour couper des rubans et faire des discours. Ces derniers temps on a vu apparaître souvent dans toutes les gazettes  un duo qui ne se sépare jamais, composé d’un guerrier noir chef des guerriers noirs à la salle richement décorée et d’un guerrier à l’air très sérieux de la tribu rouge.

Il y a en ce moment  dans tout le pays des travaux en grand nombre qu’il faut montrer aux simples guerriers.  Dans un grand village quelques jouets pour les enfants ont été réparés. Il n’est que juste que le chef avec ses sous-chefs entourés d’un grand nombre de guerriers les fassent visiter. Cela doit se faire savoir dans la gazette rouge, même si le chef du village est de la tribu noire.

C’est une chose admirable de voir les guerriers en grand nombre se réunir gentiment pour montrer les miracles qui s’accomplissent chaque jour jusqu’au moment où les croix seront distribuées.

Le Huron 12 septembre 2013

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *